Nous croyons



Nous croyons en Dieu le Père.
Il nous a créés, nous et toutes les créatures,
pour nous faire vivre ensemble à sa gloire.

Nous croyons en Dieu le Christ, notre Seigneur,
venu parmi nous pour partager et sauver notre vie.
Il nous a aimés jusqu’à la mort ;
il est vivant et donne un sens à notre espérance.

Nous croyons en Dieu le Saint-Esprit.
Il œuvre dans le monde, anime l’Église
et l’envoie annoncer l’Évangile
jusqu’aux extrémités de la terre.


**************


Déclaration d'union de

L’ÉGLISE PROTESTANTE UNIE DE FRANCE,

(adoptée au Synode commun de Belfort le 18 mai 2007)


En confessant la foi de l’Église universelle : « Jésus-Christ est le Seigneur », l’Église protestante unie de France se reconnaît comme l'un des visages de l'unique Église du Christ et participe à la mission d’annoncer l’Évangile au monde en paroles et en actes.

L’Église protestante unie de France s'inscrit dans la famille des Églises de la Réforme (*). Avec la Concorde de Leuenberg, elle reçoit leur témoignage commun, tel qu'il a été exprimé dans la Confession d'Augsbourg et les autres livres symboliques luthériens (1), comme dans la Confession de La Rochelle et les autres confessions de foi de la tradition réformée :

Unanimement, les Réformateurs ont confessé que le témoignage pur et originel de l’Évangile dans l'Écriture est la norme de la vie et de la doctrine.

Unanimement, ils ont témoigné de la grâce libre et inconditionnelle de Dieu, manifestée dans la vie, la mort et la résurrection de Jésus-Christ et offerte à quiconque met sa foi en cette promesse.

Unanimement, ils ont confessé que seule la mission impartie à l'Église de proclamer ce témoignage dans le monde doit déterminer l'action et les structures ecclésiales, et que seule la parole du Seigneur demeure souveraine par rapport à toute organisation humaine de la communauté chrétienne.

En même temps, ils ont reçu et confessé à nouveau la foi exprimée dans les symboles (**) (***) de l’Église ancienne, foi au Dieu trinitaire ainsi qu'à la divinité et à l'humanité de Jésus-Christ (2)

L'Église protestante unie de France écoute et proclame l'Évangile de Jésus-Christ, message libérateur et générateur de confiance. L’Esprit saint la conduit dans des chemins nouveaux pour faire face aux questions d'aujourd'hui. En affirmant son unité, elle entend maintenir la pluralité vivante des formes de la prédication, de la vie cultuelle et ecclésiale, et de l'activité diaconale et sociale (3). Elle assume sa part de responsabilité dans le monde et appelle à la liberté, nécessaire pour penser et pour agir.

A celui qui peut, par la puissance qui agit en nous, faire infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire, dans l'Église et en Jésus-Christ, de génération en génération et aux siècles des siècles ! Amen ! (4)

_____________________
(1) Les livres symboliques luthériens sont : la Confession d’Augsbourg, l’Apologie de la Confession d’Augsbourg, le Petit catéchisme et le Grand catéchisme de Luther, les Articles de Smalkalde, le traité Du pouvoir du pape de Melanchthon, la Formule de Concorde.
(2) Concorde de Leuenberg, extraits du § 4.
(3) Concorde de Leuenberg, extraits du § 45.
(4) Éphésiens 3, 20-21.



**************

Déclaration de foi

(adoptée par le Synode national de l’Église protestante unie de France réuni à Lille du 24 au 28 mai 2007)

En Jésus de Nazareth, Dieu révèle son amour pour l’humanité et le monde.

L’Église protestante unie de France le proclame avec les autres Églises chrétiennes. Sur la lancée de la Réforme, elle annonce cette bonne nouvelle : Dieu accueille chaque être humain tel qu’il est, sans aucun mérite de sa part. Dans cet Évangile de grâce, au cœur de la Bible, se manifeste l’Esprit de Dieu. Il permet à l’Église d’être à l’écoute des textes bibliques et de se laisser conduire par eux au quotidien.

Dieu nous a créés, nous invitant à vivre en confiance avec lui. Nous trahissons pourtant cette confiance, et nous voilà confrontés à un monde marqué par le mal et le malheur. Mais une brèche s’est ouverte avec Jésus, reconnu comme le Christ annoncé par les prophètes : le règne de Dieu est déjà à l’œuvre parmi nous.

Nous croyons qu’en Jésus, le Christ crucifié et ressuscité, Dieu a pris sur lui le mal.

Père de bonté et de compassion, il habite notre fragilité et brise ainsi la puissance de la mort. Il fait toutes choses nouvelles !

Par son Fils Jésus, nous devenons ses enfants. Il nous relève sans cesse : de la peur à la confiance, de la résignation à la résistance, du désespoir à l’espérance.

L’Esprit saint nous rend libres et responsables par la promesse d’une vie plus forte que la mort. Il nous encourage à témoigner de l’amour de Dieu, en paroles et en actes.

Dieu se soucie de toutes ses créatures. Il nous appelle, avec d’autres artisans de justice et de paix, à entendre les détresses et à combattre les fléaux de toutes sortes : inquiétudes existentielles, ruptures sociales, haine de l’autre, discriminations, persécutions, violences, surexploitation de la planète, refus de toute limite.

Dans les dons qu’elle reçoit de Dieu, l’Église puise les ressources lui permettant de vivre et d’accomplir avec joie son service : proclamation de la Parole, célébration du baptême et de la cène, ainsi que prière, lecture de la Bible, vie communautaire et solidarité avec les plus fragiles.

L’Église protestante unie de France se comprend comme l’un des visages de l’Église universelle. Elle atteste que la vérité dont elle vit la dépasse toujours.

À celui qui est amour au-delà de tout ce que nous pouvons exprimer et imaginer, disons notre reconnaissance.
« Célébrez Dieu, car il est bon et sa fidélité dure pour toujours. »[1]

[1] Psaume 118,1


**************


(*)

Principes de la Réforme



Les Protestants sont des chrétiens qui se reconnaissent dans les credos de l’Église primitive (Ier au Ve siècle) et dans six affirmations formulées par la Réforme.

* A Dieu seul la gloire (Soli Deo gloria)

Rien n’est sacré ou absolu en dehors de Dieu. Les Protestants contestent le caractère absolu de toute entreprise humaine. Au nom d’un Dieu de liberté, il proclament la liberté de conscience de tous les êtres.

* La grâce seule (Sola gratia)

La grâce est l’amour gratuit et originel de Dieu pour l’humanité. Indépendamment de ses mérites, l’être humain est déjà sauvé. Cette confiance de Dieu le rend responsable. Ainsi aimé, l’homme est apte à aimer son prochain.

* La Foi seule (Sola fide)

La Foi naît de la rencontre de l’être humain avec Dieu. Elle peut être l’issue - ou aussi le début - d’un chemin difficile mais jamais inaccessible.

* La Bible seule (Sola Scriptura)

La Bible est la seule autorité reconnue des Protestants qui y voient le livre d’une humanité juive et chrétienne se voulant reliée à Dieu. L’intelligence de son message aujourd’hui provient des efforts de toutes les Églises dans le respect de leur diversité.

* Des Églises toujours à réformer (Ecclesia reformata semper reformanda)

Les Églises rassemblent tous ceux qui se reconnaissent dans le Dieu de Jésus-Christ, notamment par le baptême et la Cène. En tant qu’institutions, elles n’exercent pas de médiation entre les fidèles et Dieu. Communautés humaines, elles évoluent sans cesse au rythme de l’humanité.

* Le Sacerdoce Universel

Chaque baptisé a une place identique dans l’Église, qu’il soit laïc ou pasteur ; ce dernier n’est pas un personnage à part mais celui ou celle à qui sa formation théologique permet d’animer la communauté. Le témoignage de la foi et de l’engagement dans le monde est donc le devoir de tous les Protestants membres des Églises.

(Société des Amis du Musée Calvin de Noyon)

**************


(**)

Le symbole des Apôtres



Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre.

Je crois en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, et qui est né de la Vierge Marie. Il a souffert sous Ponce Pilate, il a été crucifié, il est mort et il a été enseveli, il est descendu au séjour des morts. Le troisième jour il est ressuscité des morts, il est monté aux cieux. Il siège à la droite de Dieu, le Père tout-puissant, et il viendra de là juger les vivants et les morts.

Je crois en l'Esprit-Saint ; je crois la sainte Église universelle, la communion des saints, la rémission des péchés, la résurrection de la chair et la vie éternelle.

Amen.


(***)

Le symbole de Nicée-Constantinople



Nous croyons

en un seul Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, de toutes les choses visibles et invisibles ;

et en un seul Seigneur Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu, engendré du Père avant tous les siècles, lumière de lumière, vrai Dieu de vrai Dieu, engendré, non créé, consubstantiel au Père, par qui tout a été fait. Pour nous, les hommes, et pour notre salut, il est descendu des cieux ; par le Saint-Esprit il s'est incarné de la Vierge Marie, et s'est fait homme ; il a été crucifié pour nous sous Ponce Pilate ; il a souffert ; il a été enseveli ; il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures, il est monté aux cieux ; il siège à la droite du Père et il reviendra en gloire juger les vivants et les morts, lui dont le règne n'aura pas de fin ;

et en l'Esprit-Saint, qui est Seigneur et qui vivifie ; qui procède du Père (et du Fils) ; qui ensemble avec le Père et le Fils est adoré et glorifié ; qui a parlé par les prophètes ;
en Église, une, sainte, catholique et apostolique. Nous confessons un seul baptême pour la rémission des péchés. Nous attendons la résurrection des morts et la vie du siècle à venir.

Amen.


Traduction œcuménique du symbole de Nicée-Constantinople


Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant,
créateur du ciel et de la terre, de tous les êtres, visibles et invisibles.

Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ, le Fils unique de Dieu,
engendré du Père avant tous les siècles,
Lumière née de la Lumière, vrai Dieu né du vrai Dieu,
engendré, non pas créé, un seul être avec le Père, et, par lui, tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut, il est descendu des cieux,
il s’est incarné du Saint Esprit et de la Vierge Marie, et s’est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, il a souffert la Passion,
il a été mis au tombeau, il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures ;
il est monté aux cieux, il siège à la droite du Père,
il reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts
et son règne n’aura pas de fin.

Je crois en l’Esprit Saint qui est Seigneur et qui donne la vie ;
du Père il tient son origine ;
avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire ;
il a parlé par les prophètes.
Je crois à l’Église, une et sainte, à sa catholicité et son apostolicité.
Je confesse un seul baptême pour le pardon des péchés.
J’attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir.

Amen.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire